La vitamine B9 pourrait réduire les risques d’autisme chez l’enfant

Il a été prouvé que la plupart des cas d’autisme chez l’enfant est provoqué par des facteurs négatifs survenant durant la grossesse de la mère. Récemment, la Revue EHP Environmental Health Perspectives a élucidé le mystère concernant le développement de cette anomalie chez le fœtus. En outre, l’étude a révélé que l’autisme chez l’enfant se développe se développe surtout au contact de pesticides par la femme gestante. L’étude est allée encore plus loin pour trouver la solution à ce gangrène qui pourrait peser sur l’homme tant est que les pesticides sont difficiles à éradiquer entièrement. La solution miracle est la vitamine B9…

Les pesticides sont néfastes pour l’être humain

Longtemps utilisés dans l’agriculture et l’élevage, les pesticides nous ont intoxiqués au premier degré puisqu’ils se sont immiscés dans notre alimentation de façon inopinée. On constate aujourd’hui que l’Etat Français déploie tous les moyens pour abolir l’utilisation des pesticides, mais il est difficile de cerner la véritable situation actuelle, puisque les pesticides sont invisibles et il est difficile de déterminer son existence dans l’alimentation, puisqu’ils sont invisibles. Toujours est-il que les pesticides sont à l’origine de plusieurs problèmes de santé publique, à savoir la malformation congénitale, les différentes formes de cancer, les troubles hormonaux et même la diminution de la défense immunitaire. Mais il n’en est rien par rapport aux risques qui pèsent sur le futur bébé. En effet, le fœtus est souvent prédisposé à l’autisme lorsqu’il est exposé aux pesticides. Le nouveau-né peut aussi contaminer les pesticides par le biais de l’allaitement.

La vitamine B9 pourrait contrecarrer l’action des pesticides

Les recherches scientifiques se poursuivent afin de réduire les impacts des pesticides sur la santé des humains. Il a été démontré qu’une mère enceinte qui prend au moins 800 microgrammes de vitamine B9 qui est généralement connu sous le nom d’acide folique, peut éviter les effets néfastes des pesticides notamment le développement de l’autisme chez son futur bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *